6 conseils pour optimiser vos retraites françaises

Par Pascale Gauthier | Publié le 13 septembre 2017 par l’UFE – Union des Français de l’Étranger

Vous avez travaillé et cotisé en France puis vous vous êtes installé dans un pays étranger. Le temps a passé, vous travaillez dans ce pays depuis une période plus ou moins longue et vous avez tendance à oublier vos retraites françaises. Vous passez peut-être à côté d’opportunités.

Que vous soyez expatrié depuis longtemps ou depuis peu, 6 conseils pour optimiser vos retraites françaises.

retraites françaises

Conseil no1 : n’attendez pas d’arrêter vos activités pour liquider vos retraites françaises

En France, l’âge d’ouverture des droits à la retraite est aujourd’hui de 62 ans. Vous êtes né en 1955, vous pouvez percevoir vos retraites françaises dès 2017.
Même si vous continuez à travailler dans votre pays d’accueil, vous avez le droit de demander votre retraite française dès le 1er jour du mois qui suit votre date anniversaire.
Le fait de continuer à travailler et à cotiser localement ne vous empêche nullement de le faire. Certes le texte relatif au cumul des retraites françaises avec une activité professionnelle demande de liquider l’ensemble de ses retraites françaises et étrangères. Mais ce texte concerne le cumul des retraites avec des revenus du travail en France. Il ne s’applique donc pas au cumul avec des revenus d’activité professionnelle à l’étranger.

Conseil no2 : ne sous-estimez pas la date à laquelle vous avez droit à une retraite au taux plein

Vous avez peu cotisé en France. Craignant de subir une minoration pour carrière incomplète, vous ne demandez pas vos retraites françaises.
Si votre pays d’accueil a signé une convention de sécurité sociale avec la France, les trimestres acquis grâce à vos cotisations auprès du régime de retraite de ce pays seront retenus pour le calcul du droit au taux plein. N’oubliez pas d’en tenir compte.
Messieurs, pensez également à ajouter d’éventuels trimestres de service militaire. Mesdames vous pourrez, quant à vous, ajouter à la durée de carrière, 8 trimestres par enfant.

Faites le compte : si vous avez 62 ans, il est peut-être déjà temps de demander vos retraites. Attendre vous ferait perdre de l’argent.

Lire la suite de l’article sur le site de l’UFE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *