Comment racheter des trimestres de retraite

Par Thierry Lemaire | Article Comment racheter des trimestres de retraite publié en juin 2018 dans Intérêts Privés.

Interets_prives racheter des trimestres de retraite

Comment racheter des trimestres de retraite et pourquoi le faire ?

Pour augmenter le montant de sa retraite ou partir plus tôt, sans décote. Le montant de la retraite étant calculé, notamment, en fonction de la durée d’assurance, l’assuré qui, au cours de sa carrière professionnelle, a validé moins de trimestres que le nombre requis (de 165 à 172 trimestres selon l’année de naissance) perçoit une pension réduite. Il est possible de racheter des trimestres pour compenser une durée de cotisations insuffisante et percevoir une pension plus élevée. Ce «versement pour la retraite» peut porter sur :

• des années incomplètes durant lesquelles l’assuré a validé moins de 4 trimestres dans le régime général, en raison d’un faible salaire (interim, temps partiel, etc) ou d’une période d’inactivité (chômage, maladie, etc)
• des années d’étude supérieures au cours desquelles l’intéressé a obtenu un diplôme ou a été admis dans une grande école, une école technique supérieure ou en classe préparatoire (même si aucun diplôme n’a été obtenu). Chaque période de 90 jours d’études permet de valider un trimestre

…/…

L’avis de l’expert Pascale Gauthier, associée de Novelvy Retraite, cabinet conseil en stratégie de retraite

La réforme annoncée du régime général des retraites et la fusion prévue, au 1er janvier 2019, des régimes complémentaires Arrco et Agirc ne remettent pas en cause les bienfaits d’un rachat de trimestres, pour certains assurés. La mise en place du bonus-malus par l’Agirc-Arrco, instaurant une minoration de 10 % de la pension pendant 3 ans maximum pour ceux qui partent dès l’année d’obtention du taux plein (voir IP sup. n° 760), va toutefois retarder le moment où l’investissement consenti est remboursé. À chacun de faire ses calculs.

Le rachat de trimestres dans le régime général permet toujours de profiter d’un effet de levier sur sa retraite complémentaire, qui représente 60 % à 70 % du montant de la pension d’un cadre, grâce à la pérennisation de l’accord AGFF. Le taux plein acquis dans le régime général donnant droit au taux plein dans le régime complémentaire sans attendre 67 ans. Quoi qu’il en soit, un rachat de trimestres n’est judicieux que pour ceux dont le départ à la retraite est prévu d’ici les 5 à 10 années prochaines. Pour les autres, l’opération est hasardeuse car on ne sait pas comment vont évoluer les régimes.

Retrouvez la totalité de l’article sur abonnement : intérêts privés et en kiosque. D’autres articles à lire également sur les réseaux sociaux LinkedIn et Twitter ou sur notre blog. Pour toutes questions, contactez-nous.

Novelvy Retraite, l’expertise retraite.