Femmes et retraite : que faire pour ne pas être déçues

Par Carole Papazian | Article Femmes et retraite publié le 16 mars 2018 dans Le Figaro

Femmes et Retraite Le Figaro

Des carrières parfois incomplètes et des rémunérations plus faibles que celles des hommes pénalisent les femmes. Le Figaro donne ses conseils avec Pascale Gauthier, associée du cabinet Novelvy Retraite.

Le Figaro Magazine. – Les femmes sont souvent encore moins bien payées que les hommes et leurs carrières sont parfois écourtées. Le paient-elles cher à la retraite ?

Pascale GAUTHIER. – Globalement, les retraites des femmes sont en effet plus basses que celles des hommes. Elles ont des salaires plus bas et donc des retraites moins confortables. La retraite que l’on touche est fonction du salaire qu’on a eu. Les montants plus faibles des retraites des femmes s’expliquent aussi par le fait que certaines ont souvent des carrières incomplètes. Parce qu’elles se sont arrêtées pour élever leurs enfants, qu’elles ont travaillé à temps partiel ou parfois parce qu’elles ont suivi leur époux muté à l’étranger et qu’elles ont alors arrêté de travailler.

Celles qui s’arrêtent de travailler pour prendre un congé parental continuent pourtant à valider des trimestres en vue de la retraite. Cela ne suffit pas ?

Non, d’abord parce que le congé parental court jusqu’aux 3 ans de l’enfant et que, souvent, les mamans mettent plus longtemps leur carrière professionnelle entre parenthèses. Ensuite, parce qu’il ne faut pas croire que les choses se cumulent. Une femme qui a un enfant a droit à 8 trimestres de retraite supplémentaires. Si elle a deux enfants, elle pourra de ce fait valider 16 trimestres. Et, si elle prend un congé parental de trois ans, elle validera 12 trimestres. Mais ces droits ne se cumulent pas. Au total, elle n’aura pas droit à 28 trimestres, mais au mieux à 20 (12+8). C’est une surprise pour certaines au moment de liquider leur pension.

Vous avez récemment fait une conférence sur le sujet à Londres auprès d’expatriés. Il y a eu de telles surprises ?

Oh oui ! Cette conférence, qui était organisée par l’Union des Français de l’Étranger, a réuni 250 personnes, et parmi elles de nombreuses épouses d’expatriés. Certaines avaient avant des salaires confortables et elles n’étaient pas conscientes de ce qu’elles perdraient en termes de droits à la retraite, ni des stratégies possibles pour limiter la casse. Les femmes ont des carrières souvent incomplètes, je leur conseille donc de conserver les trimestres liés aux enfants.

La suite de l’article Femmes et Retraite sur le Figaro Magazine disponible en kiosque ou en ligne sur abonnement.

Retrouvez tous nos articles sur le blog, LinkedIn et Twitter.