L’inéluctable recul de l’âge de la retraite

Par Arnaud Lelong | Publié le 26 janvier 2017 dans l’Agefi-actifs, magazine destiné aux professionnels du patrimoine.

Retraite : le recul progressif de l’âge de départ semble inéluctable

Les différentes réformes initiées pour sauvegarder le système de retraite par répartition sont pilotées au travers du recul de l’âge pour obtenir une retraite à taux plein. Les effets de ce déplacement de curseur restent encore mal mesurés. Des ajustements techniques au fil de l’eau seront nécessaires.

Le pilotage du système de retraite par répartition se fait au travers de plusieurs leviers. Le niveau des pensions à servir, d’une part et le niveau de ressources disponible pour financer ces pensions, d’autre part. Un autre curseur essentiel consiste à reculer l’âge de départ en retraite. « Parmi les réformes des retraites, celles de 1993, 2003 et 2014 ont eu des effets potentiellement importants, mais qui ne seront complétement observables que dans la durée. Ces réformes ont surtout modifié le nombre d’années de cotisation requises pour l’obtention d’une retraite à taux plein », précise la dernière analyse de l’Insee intitulée « report de l’âge de la retraite et taux d’emploi des seniors : le cas de la réforme des retraites de 2010 ».

« La réforme de 2010 a des caractéristiques très différentes. Elle a déplacé les limites à l’intérieur desquelles la liquidation peut avoir lieu », précise l’étude. Sur un plan technique l’âge d’ouverture des droits est passé de 60 ans pour la génération née en 1950 à 62 ans pour la génération née en 1955.

Lire la suite sur Agefi-actifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *