Mon relevé de carrière comporte des anomalies

Publié dans le Particulier Hors Série de mars 2018

Le Particulier_Relevé de carrière

À la lecture de votre relevé de carrière ou relevé de situation individuelle, vous vous apercevez que certaines années n’apparaissent pas et que d’autres font état de revenus inférieurs à ceux que vous avez perçus. Un minutieux travail de vérification s’impose avant d’engager, si besoin, des recours. Dans la majeure partie des régimes, le montant de votre retraite de base dépend du nombre de trimestres validés et de vos rémunérations. Moyenne annuelle des 25 meilleures années de salaires dans le régime général des salariés, traitement indiciaire du dernier emploi depuis 6 mois dans la fonction publique.

Pour avoir droit au taux plein, c’est-à-dire à une retraite calculée sans abattement, si vous n’avez pas atteint un certain âge, variable selon votre année de naissance et selon les régimes, vous devez justifier d’un certain nombre de trimestres. Il en faut, tous régimes confondus, entre 160 et 172, en fonction de votre année de naissance. Votre relevé de situation individuelle en mains, pointez-le pour traquer d’éventuels trimestres et/ou rémunérations oubliés. L’intérêt ? Partir le plus tôt possible à la retraite avec une pension la plus élevée possible. Assez simple lorsque vous avez eu une carrière linéaire, ce travail est plus fastidieux lorsque vous avez eu plusieurs employeurs, des périodes de chômage, de maladie… Procédez par étapes.

Insistez pour faire rectifier le relevé de carrière

Emeric_Pichon_Novelvy_Retraite

Émeric PICHON, responsable des liquidations de droits de retraite chez Novelvy Retraite vous conseille :

Lors de leur demande de liquidation de retraite, la Cnav envoie aux assurés un «questionnaire de périodes lacunaires». Très bien fait, il permet de s’assurer que
les trimestres et salaires apparaissant sur le relevé de carrière sont conformes à la réalité. Ce même questionnaire était aussi envoyé lors d’une demande de
régularisation de carrière. Mais depuis quelque temps, par manque d’effectifs, les services ont tendance à repousser les régularisations.

Ainsi, en octobre 2017, la Cnav Ile-de-France a adressé un courrier à plusieurs de nos clients. En raison d’un nombre très important de nouvelles demandes de retraite, elle ne procède actuellement à la rectification des relevés de carrière des assurés qu’à partir de 60 ans. C’est en totale contradiction avec la politique menée ces 10 dernières années, incitant les assurés à réagir au fil de l’eau. Il faut donc invoquer une bonne raison et se montrer particulièrement insistant pour contraindre les services à se charger de son dossier dès à présent. C’est ce que nous faisons lorsque nous réalisons un bilan retraite pour nos clients. Le coût est compris entre 2 000 et 3 500 € selon la complexité des dossiers.

Retrouvez cet article sur le magazine Le Particulier disponible en kiosque et au format numérique.

D’autres articles sont également proposés dans notre revue de presse. Bonne lecture !