Retraites : la cotisation volontaire, une option à évaluer

Par Bruno Renardier | Publié le 24 novembre 2016 dans l’UFE-Hebdo

UFE_Hebdo_cotisation volontaire

La durée de carrière retenue par la France lors de la liquidation des droits à la retraite d’un assuré déterminera l’éventuelle application d’une minoration sur vos retraites. Cette durée de carrière est exprimée en trimestres. Comment les trimestres travaillés à l’étranger sont-ils décomptés ? Dans quels cas, est-il intéressant de cotiser volontairement aux régimes français de retraite ?

Les trimestres acquis en France

Avant de travailler à l’étranger, un expatrié a souvent travaillé et donc cotisé en France. Même en cas de salaires faibles, ces cotisations ont pu lui permettre d’acquérir des trimestres.

Travail à l’étranger

Une fois à l’étranger, l’assuré salarié, s’il est détaché, continue à acquérir des trimestres et des points comme s’il était resté salarié en France. En l’absence de détachement, il devient un « expatrié » pour la sécurité sociale française ; il cotise alors dans les régimes du pays d’accueil et n’a aucune obligation de cotiser dans les régimes français.

Lire la suite sur : www.ufe.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *