Dans quels cas la cotisation volontaire est‑elle nécessaire ?

Avant d’envisager une affiliation volontaire à la CFE (Caisse des Français de l’Étranger), il est indispensable de bien comprendre les règles qui s’appliquent dans les différents pays (coordination européenne, accords bilatéraux, non‑cumul des conventions) et de faire les bons choix au bon moment en fonction de sa situation et de son statut (détaché, expatrié ou contrat local). D’autre part, il y a différentes conditions à remplir. Pour s’affilier à la CFE, il faut

  • soit avoir « relevé » d’un régime français d’assurance maladie obligatoire pendant au moins cinq ans (le délai d’affiliation est alors de dix ans à partir du début d’activité à l’étranger),
  • soit avoir cotisé six mois à l’assurance vieillesse avant le départ de France, être salarié et résider à l’étranger (le délai d’affiliation est alors de six mois après avoir cessé de relever d’un régime français).

Nouvelle mesure entrée en vigueur le 1er janvier 2016 : les périodes d’interruption de travail postérieures au 1er janvier 2014 des personnes ayant adhéré à l’assurance volontaire vieillesse sont prises en charge par la CFE au titre des risques maladie, maternité, accident du travail ou invalidité et sont assimilées par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) à des périodes d’assurance vieillesse comme pour les assurés résidant sur le territoire français. Les cotisations volontaires à la CFE permettent de valider des trimestres qui seront pris en compte dans le calcul des retraites françaises pour le taux, la durée d’assurance et le calcul du salaire annuel moyen. À contrario, les trimestres acquis dans un pays sous convention ou ayant part aux accords communautaires, ne sont pris en compte que pour le taux. Chaque situation étant unique, il convient d’étudier les différentes options très attentivement.

4 commentaires
    1. Vous indiquez dans votre message travailler à votre compte au Bénin. Vous avez quitté la France depuis 20 ans, il vaudrait mieux contacter la CFE pour connaître les conditions d’affiliation, ils vous demanderont vraisemblablement de retravailler en France avant de bénéficier de l’affiliation. En effet, cette demande d’affiliation doit normalement intervenir dans un délai de 10 ans.

  1. Bonjour,
    Je vais bientôt quitter la France pour aller travailler à Hong Kong. Je compte y rester pendant maximum 2 ans. Je cotise à l’assurance maladie obligatoire depuis près de 5 ans maintenant. J’aimerais savoir quelle est la meilleure option pour moi en termes de cotisation retraite

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Je comprends que vous allez quitter la France pour aller travailler à Hong Kong en contrat local, où vous allez rester un maximum de deux ans. Pendant cette période, il sera important de vous affilier à la CFE vieillesse afin de continuer à acquérir des trimestres et des droits dans le régime de retraite de l’Assurance Retraite. À noter que cette affiliation aura aussi un impact sur vos retraites complémentaires puisque celles-ci s’aligneront sur l’Assurance Retraite qui déterminera, le moment venu, si vous remplissez le critère de durée de carrière pour recevoir vos retraites à taux plein ou avec un abattement. La cotisation à la CFE vieillesse sera fonction de votre rémunération à Hong Kong.
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *