Expatriés : vos droits à la retraite française

Installés dans un pays étranger, les expatriés français tardent souvent à demander leur retraite française. En effet, les expatriés demandent souvent à faire valoir leurs droits à la retraite française au moment où ils cessent leurs activités dans le pays d’accueil. Pourtant, les âges de départ en retraite ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre et attendre n’est pas toujours la meilleure option. Quelques rappels.

Expatriés retraite

Ouverture des droits

La France a signé des accords de sécurité sociale avec une soixantaine de pays (pays de l’UE compris). Le principe de ces accords est d’assurer une égalité de traitement entre les ressortissants des pays signataires pour l’application des législations de sécurité sociale dans chaque pays.

Ainsi, dans le cadre d’une convention bilatérale il est tenu compte de la durée de carrière cumulée dans les deux pays pour vérifier les conditions d’éligibilité à la retraite de chaque pays et les conditions d’obtention du taux plein dans les retraites françaises.

Par exemple, vous n’avez travaillé que 6 ans aux USA et vous pensez ne pas être éligible à la retraite de la Social Security Administration (SSA) ? Pour vérifier si vous justifiez des 40 « credits » (40 trimestres soit 10 ans) qui vous donnent droit à une retraite américaine, la SSA interrogera la France et ajoutera les trimestres français aux « credits » américains pour vérifier votre éligibilité à la retraite SSA.

Notre conseil : attention tout de même à l’application de la règle de non-cumul des convention. Pensez à la cotisation volontaire pour vous et votre conjoint.

Attendre d’avoir cessé ses activités à l’étranger pour liquider ses retraites françaises

En France, l’âge d’ouverture des droits à la retraite est aujourd’hui de 62 ans. Par exemple, si vous êtes né en 1954, vous pouvez percevoir vos retraites françaises dès 2020.

Même si vous continuez à travailler dans votre pays d’accueil, vous avez le droit de demander votre retraite française dès le 1er jour du mois qui suit votre date anniversaire.

Le fait de continuer à travailler et à cotiser localement ne vous empêche nullement de faire valoir vos droits en France. Certes le texte relatif au cumul des retraites françaises avec une activité professionnelle demande de liquider l’ensemble de ses retraites françaises et étrangères. Mais ce texte concerne le cumul des retraites avec des revenus du travail en France. Il ne s’applique pas au cumul avec des revenus d’activité professionnelle à l’étranger.

Bon à savoir : exception notable quand même pour les carrières effectuées dans la fonction publique.

Âge du taux plein

Vous avez peu cotisé en France. Craignant de subir une minoration pour carrière incomplète, vous ne demandez pas vos retraites françaises.

Si votre pays d’accueil a signé une convention de sécurité sociale avec la France, les trimestres acquis grâce à vos cotisations auprès du régime de retraite de ce pays seront retenus pour le calcul du droit au taux plein. N’oubliez pas d’en tenir compte.

Pensez également à ajouter d’éventuels trimestres de service militaire. Pour les femmes, n’oubliez pas d’ajouter 8 trimestres par enfant à votre durée de carrière.

Faites le compte : si vous avez 62 ans, il est peut-être déjà temps de demander vos retraites. Attendre vous ferait perdre de l’argent.

Ne pas à attendre le taux plein

Votre pays d’accueil n’a pas signé de convention bilatérale avec la France, vous n’avez pas repris d’activité localement ou vous avez travaillé dans plusieurs pays étrangers et vous êtes donc sous le coup de la règle de non-cumul des conventions.

Vous n’aurez pas droit à une retraite au taux plein dès 62 ans. Ne vous forcez pas à attendre le taux plein si la minoration est faible. Mesurez l’impact de la minoration liée à cette carrière incomplète, il vaut parfois mieux toucher moins mais plus longtemps qu’attendre pour « viser » le taux plein.

Âges de la retraite de base française dans le régime général et les régimes alignés

62 ans : âge légal d’ouverture des droits. Âge à partir duquel vous pouvez demander à toucher vos retraites. La retraite de base sera calculée de façon définitive et sur la base de la durée de cotisation. Application d’un taux minoré et d’une décote (ratio entre nombre de trimestres validés et nombre de trimestres requis) en cas de carrière incomplète.

67 ans : âge du taux plein automatique. La retraite de base sera  calculée de façon définitive au taux plein, soit 50 % mais subira une décote (ratio entre nombre de trimestres validés et nombre de trimestres requis) en cas de carrière incomplète.

Notre conseil : soyez acteur de votre retraite et choisissez votre date de départ en toute connaissance de cause.

Expatriés, chaque dossier retraite est unique, un bilan retraite individualisé et rigoureux permet d’évaluer ses droits à différentes âges de départ, ses options et les enjeux financiers qui en résultent. Faire appel aux experts de Novelvy Retraite vous garantit des conseils personnalisés en fonction de votre parcours et de vos projets.

Vous pouvez également nous confier les démarches de demande de retraite auprès des différentes caisses de retraite et ainsi vous libérer du temps et vous soulager de formalités fastidieuses surtout depuis l’étranger. Attention aux délais de traitement des demandes qui peuvent être de 8 à 12 mois selon les caisses et les pays.

Contactez-nous au 01 41 37 98 20 ou écrivez-nous pour bénéficier de notre expertise retraite.