Présidentielle 2017, le programme de François Fillon sur la retraite

Le programme pour la présidentielle de 2017 de François Fillon en matière de retraite comporterait deux volets principaux. D’une part, un nouveau recul de l’âge d’ouverture des droits à la retraite. D’autre part, une harmonisation des règles entre régimes. Il évoque également la mise en place d’un régime unique par points et souhaite encourager l’épargne retraite.

Presidentielle 2017

Recul de l’âge d’ouverture des droits à la retraite

Alors que Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon promettent de ramener l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, François Fillon envisage plutôt un recul à 65 ans d’ici 2022 pour le secteur privé.

Cette proposition, même si elle ne nous ravit pas sur un plan personnel, semble être une solution inéluctable pour maintenir le système de retraite par répartition.

Bref rappel historique

Lors des présidentielles de 2007, Nicolas Sarkozy avait annoncé une réforme des retraites avec un recul des âges de départ.

Le calendrier initial de la réforme de 2010 (Loi Woerth) était de faire reculer l’âge légal de la retraite de 60 à 62 ans en faisant reculer de 4 mois l’âge de départ pour chaque génération en commençant par les assurés nés à partir de juillet 1951. Ainsi, les assurés nés en juillet 1951 ont vu leur date d’ouverture des droits passer d’août 2011 à décembre 2011. La première génération concernée par le départ en retraite à 62 ans était donc les assurés nés en 1956.

Suite à la mise en place de la Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2012, sous le gouvernement de François Fillon, le recul s’est accéléré et est passé à un rythme de 5 mois supplémentaires par génération. C’est finalement la génération née en 1955 qui partira en retraite à 62 ans, en 2017.

Calendrier pour un éventuel recul de l’âge de départ en retraite à 65 ans

L’annonce d’un recul de l’âge légal de départ en retraite à 65 ans dès 2022 concerne donc la génération née en 1957.

Il sera cependant difficile en si peu de temps d’appliquer la réforme avec la même logique arithmétique que lors la réforme précédente.

En effet, les assurés nés en 1956 sont susceptibles de partir dès 62 ans, soit à partir de février 2018. Ils commenceront donc à déposer leurs dossiers en 2017, année des présidentielles. Il semble donc peu réaliste de penser que la génération née en 1956 puisse être impactée.

Si le législateur veut agir vite, le programme présidentiel de François Fillon de recul pourrait cependant concerner les assurés nés en 1957.

Si le rythme de recul de l’âge se faisait sur un rythme de 6 mois par génération, la première génération touchée par l’âge légal de départ en retraite de 65 ans serait la génération née en 1962. La génération née en 1957 partirait à 62 ans et 6 mois.

Si le rythme choisi devait être de 9 mois par génération, la première génération touchée serait la génération née en 1960. La génération née en 1957 partirait à l’âge de 62 ans et 9 mois.

Conséquences du recul de l’âge de départ à 65 ans

En appliquant la logique actuelle, l’âge du taux plein garanti passerait de 67 à 70 ans. En effet, le taux plein est garanti 5 ans après l’âge d’ouverture des droits. Si ce dernier recule à 65 ans, le taux plein ne sera garanti qu’à 70 ans. Mesure difficilement acceptable socialement… Il semble que les équipes de François Fillon planchent encore sur cette deuxième borne d’âge et envisagent de la maintenir à 67 ans. En effet, certains minima de retraite (minimum contributif) dépendant du taux plein : les assurés ayant de faibles retraites devraient sinon attendre 70 ans pour avoir droit au minimum contributif (retraite plancher).

Aujourd’hui, un certain nombre de dispositifs de départ en retraite sont corrélés à l’âge d’ouverture des droits.

L’âge du départ anticipé au titre des carrières longues est actuellement de 58 ans ou de 60 ans pour les assurés nés en 1960 et ayant commencé à travailler jeunes (réforme de Jean-Marc Ayrault et Marisol Touraine). L’âge du départ anticipé pour carrière longue reculerait alors à 63 ans. L’assouplissement des conditions de départ en carrière longue avait accompagné le recul de 60 à 62 ans… il pourrait à nouveau y avoir négociations sur ce dispositif.

L’âge du départ en retraite progressive est accessible dès 60 ans depuis 2014 (Ministre Michel Sapin). Il permet aux assurés ayant une activité à temps partiel de toucher une partie de leurs retraites. Ce dispositif sera-t-il toujours accessible dès 60 ans ? Pourrait-il être davantage étendu aux indépendants ? Les membres de professions libérales n’y ont toujours pas accès alors que les artisans et commerçants qui font la preuve d’une baisse d’activité peuvent bénéficier du dispositif.

Que feront les régimes complémentaires ?

Il est bon de rappeler que les réformes souhaitées par François Fillon ne pourront concerner que le régime de base. En effet, les régimes complémentaires sont gérés par les partenaires sociaux. Que décideront-ils ?

L’accord Agirc-Arrco du 30 octobre 2015, destiné à « sauver » les régimes complémentaires des salariés du privé, prévoit de fusionner les régimes Agirc et Arrco en un seul régime dès 2019. Une des mesures phare de l’accord prévoyait également un malus de 10 % pendant trois ans sur les retraites Agirc-Arrco liquidées dès le taux plein et avant 67 ans. Avec un recul de l’âge de départ à 65 ans ce dispositif sera-t-il toujours utile ? Le recul de l’âge d’ouverture des droits faisant décaler les départs, ce malus devient inutile…

Que feront les régimes complémentaires des professions libérales ? Que feront les régimes spéciaux et la Fonction Publique ?

Les professions libérales ne devraient pas avoir à adapter les conditions du taux plein qui sont déjà calées sur 65 ans voire 67 ans. L’inconnu reste aujourd’hui une possible extension de ces mesures à la Fonction Publique et aux régimes spéciaux.

Conséquences pour les assurés

Le taux plein sera atteint plus facilement !

Avec 12 trimestres de cotisation supplémentaires entre 62 et 65 ans, les assurés disposeront plus facilement du nombre de trimestres requis pour le taux plein. Sauf si la durée de cotisation requise pour le taux plein augmente davantage…

Rachats de trimestres

Les assurés qui ont déjà racheté des trimestres et se retrouveront en surplus de trimestres devenus inutiles pourront :

– arrêter de travailler avant 65 ans sans risque pour leur taux plein mais ne pourront le faire que s’ils disposent de revenus compensatoires qui leur permettent d’attendre 65 ans pour toucher leurs retraites.

– demander le remboursement des trimestres en surplus. Suite au recul de 2010, une fenêtre de remboursement avait été mise en place… il faudra donc bien surveiller l’actualité des retraites.

Cumul emploi-retraite et dispositif de surcote

Avec le recul de l’âge d’ouverture des droits, l’accès au dispositif de surcote ou de cumul emploi-retraite recule. Ces dispositifs intéressaient ceux qui souhaitaient poursuivre leur activité professionnelle alors qu’ils avaient droit à une retraite au taux plein.

Harmonisation graduelle des régimes public et privé

L’harmonisation des régimes public et privé est un autre volet de son programme présidentiel. Avec l’Allemagne, la Belgique et la Corée, la France fait partie des derniers pays pour lesquels le régime de retraite du secteur public est totalement séparé. Il y a 20 ans, 15 pays de l’OCDE étaient dans ce cas. La Grèce, le Japon et l’Espagne ont intégré la fonction publique au régime général depuis moins de 5 ans.

François Fillon mentionne un salaire de référence calculé sur les 25 meilleures années (en intégrant les primes).

Mais le candidat ne mentionne pas la différence de taux de liquidation des retraites (75 % versus 50 % dans le privé) ni la progressivité du changement. Il ne précise pas non plus comment le transfert vers une nouvelle formule serait appliqué. Les conditions du transfert des régimes spéciaux vers le régime général ne sont pas détaillées.

Un régime par points

Le programme de François Fillon aux présidentielles propose de fusionner les régimes de base et les régimes complémentaires pour constituer un régime par points. Ce système faciliterait le choix de l’âge de départ en retraite en fonction de la situation de chacun. Mais là encore de candidat ne précise pas les conditions de cette fusion.

Davantage d’épargne retraite

François Fillon veut compléter la retraite par répartition avec de la retraite par capitalisation de type Perco-Perp.

Or la retraite par capitalisation n’a pas enregistré de véritables progrès depuis la Loi Fillon 2004 et la mise en place du Perp (Plan d’Épargne Retraite Populaire), épargne retraite universelle et du Perco (Plan d’Épargne Retraite Collectif), plan d’épargne retraite mis en place dans certaines entreprises au bénéfice des salariés.

39 commentaires
  1. Selon le calendrier de la réforme de 2010, vous pourrez en effet partir en retraite à 62 ans, soit le 1er juin 2019. Vous indiquez que vous partirez au taux plein, cela sous entend donc que vous aurez à cette date tous les trimestres requis, soit dans votre cas, 166 trimestres (41.5 annuités).

    Si François Fillon maintient son projet d’une retraite à 65 ans d’ici 2022, vous pourriez être touché par cette réforme : cela supposerait que le calendrier annoncé soit respecté et que le recul s’applique dès la génération 1957. L’âge légal de départ en retraite pourrait pour la génération née en 1957 ainsi reculer de 6 à 9 mois, soit pour vous au 1er décembre 2019 ou au 1er mars 2019, mais ce ne sont que des spéculations.

  2. Née 8/3/1957 et ayant acquis 4 trimestres avant mes 20 ans
    les dispositifs actuels me permettront de partir a 60 ans si 166 trimestres cotisés qui seront acquis en juillet 2018 si continuité emploi. Je dois percevoir une retraite progressive a partir d avril 2017. Je m interroge sur les consequences d une telle reforme dans ce cas.
    Votre avis me serait bien utile. Merci

  3. je suis née en mai 1960, je suis en carrière longue, à la fin de l’année 2020, j’aurai cotisé 171 trimestres soit 42,75 annuités, si Mr Fillon est élu, pouvez-vous me dire à quel âge je pourrai prendre ma retraite ? Merci

    1. Nicolas bonjour,

      J’ai exactement votre age et suis aussi en carrière longue avec un départ décembre 2020 comme vous j’ai les mêmes inquiétudes.Avez-vous une réponse depuis à la question que vous avez posé?.

      1. Bonjour,
        Comme Nicolas, né en 1960, votre âge de départ en retaite pourrait reculer de 15 mois. Votre départ en retraite interviendrait dans ce cas à l’âge de 61 ans et 3 mois. Si nous avons des informations complémentaires, nous referons un article sur ces sujets à l’entre deux tours. Merci.

    2. Bonjour,
      Il est sans doute trop tôt pour répondre à votre question. Vous avez raison, dans la situation actuelle, né en 1960, ayant validé 5 trimestres avant fin 1980 et validant plus de 167 en 2020, vous pourrez partir à 60 ans dans le cadre du dispositif pour carrière longue en 2020. Si M Fillon est élu il pourrait décider d’appliquer un calendrier de réforme sur ce dispositif et vous pourriez être concerné. La génération née en 1958 et pouvant partir en 2018 à 60 ans pourrait être la première impactée. Nous avons eu connaissance d’un calendrier d’échelonnement de 5 mois par génération. Né en 1960, votre âge de départ en retraite pourrait ainsi reculer de 15 mois. Votre départ en retraite interviendrait dans ce cas à l’âge de 61 ans et 3 mois. Si nous avons des informations complémentaires, nous referons un article sur ces sujets à l’entre deux tours. Merci.

    3. Bonjour je pense qu’il y aura un recul à partir de 2019 qui serait de 6 mois par an ou 9 mois . Comme monsieur Fillon parle de la retraite à 65 ans en 2022. Cela fait pour ma part 9 mois par année
      2019 × 4 année. ( 2022)=. 36 mois . Je pense que c’est pour cela qui ne veut pas en parler , pour pas que ça lui enlève trop de voir. Cordialement

  4. née en 1961, j’ai commencé à travailler à 17 ans je fais partie des carrières longues. à ce jour je peux partir à 60 ans, soit en 2021, à quelle age pourrais-je partir avec le projet de F FILLON

    merci

    1. Bonjour si François Fillon passe président vous aurez 6 mois en plus par année à faire à partir de 2019 ou au pire 9 mois de plus par année. Cordialement

      1. merci pour votre réponse et bien j’espère que les personnes concernées ne seront pas stupides de voter Fillon pour moi cela fera environ 45 ou 45.5 ans de cotisation, retour au temps de nos grand-parents (dégoutée)!!!!!!!

        1. C’est pour cela qu’il faut bien voter, je croise les doigts pour vous. cela devrait vous faire 18 mois de plus à travailler à 3 ans de la retraite cela n’est pas normal.Mais bon il n’est pas élu encore. bien à vous

          1. Né en 1965, j’ai commencé a travailler à 16 ans donc carrière longue également, donc départ à 63 ans avec Fillon. Ne soyons pas égoïste, pensons aux générations qui nous suivent et si on peut sauver le régime de retraite en travaillant un peu plus, pourquoi pas !!!

    1. Bonjour,
      Depuis 2005, les conjoints ont l’obligation de s’affilier et de cotiser auprès de l’assurance volontaire vieillesse des conjoints collaborateurs d’artisans ou de commerçants, dès lors qu’ils travaillent sans être salariés. Les conjoints collaborateurs ont également la possibilité de racheter jusqu’à 24 trimestres pour les années antérieures à 2005. N’hésitez pas à contacter le RSI pour plus d’information https://www.rsi.fr/conjoint.html
      Bien cordialement,
      Arzela Lestarquit

  5. J’ai 65 ans et 04 mois le 22 mars 2017 . Au chaumage depuis le 27 janvier 2017 , suite à un licenciement économique. Pôle emploi me signifie l’arrêt de tout indemnisation à partir du mois de mars . Car j’ai l’âge de partir à taux plein ! Sauf qu’il me manque 58 trimestres !! Je dois faire 163 trimestres . Que dois je faire ? Pourquoi ne pas bénéficier de mes allocations chômage le temps de trouver un boulot ou travailler à mon compte ? J’ai signe le CSP pensant que devrait m’aider ?
    Aujourd’hui je suis livrée à moi même !! Que vais je devenir ?
    M’y God pour qui pourrons-nous voter ??
    Merci de m’avoir lue …. car la solution l’auriez vous vous même ??
    Cordialement
    Mme Collet

    1. Bonjour madame je pense que vous aurez droit à la retraite minimum 680 € ensuite vous avez droit à d’autres aide, je vous conseille d’aller voir l’assistante sociale qui va vous aider dans vos démarches . Courage tout devrait s’arranger bien à vous

    2. Bonjour,
      Née en 1951 et dès lors qu’elle a atteint l’âge du taux plein soit 65 ans et 4 mois, les allocations chômage cessent d’être versées de manière définitive et même si elle vous n’avez pas épuisé vos droits Assedic. Vous bénéficierez bien de votre retraite à taux plein (50 % du Salaire Moyen des 25 meilleures années) mais au niveau de l’Assurance Retraite, vous serez pénalisée par le prorata temporis (durée d’assurance non atteinte dans le régime de l’Assurance Retraite). Mais à votre retraite de base s’ajoutera votre retraite complémentaire. Il convient de bien lire votre relevé de carrière et de vérifier qu’aucun droit n’a été oublié, comme les trimestres pour enfants par exemple. Vous avez dû recevoir un RIS et un EIG. Si ce n’est pas le cas, il faut les réclamer. Si vous avez changé de régimes de retraite, ces droits comptent aussi. Il faut que votre dossier de demande de retraite soit complet et les délais d’obtention des pensions sont parfois longs. Pôle Emploi aurait dû vous mettre en garde immédiatement sur votre durée d’indemnisation. Soyez très vigilante et demandez à bénéficier de l’ASPA si vous remplissez tous les critères d’attribution : https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home/salaries/mes-demarches/demande-aide.html#header-e4d63412-c01d-4181-b474-ff882c1487fa
      Bien cordialement,
      Alexandre Naudé, consultant

  6. Bonjour. Si François Fillon est élu le recul se fera à partir de 2019 . Il est envisagé 6 mois de plus par an ça vous fera 18 mois de plus à faire .si ces 9 mois par an cela vous fera 27 mois de plus à faire. C’est pour cela qu’il évite d’en parler .Cela va aller très vite 65 ans 2022 et carrière longue 63 en 2022. Je croise les doigts pour vous cordialement

  7. Bonjour,
    née en septembre 1957 et devant partir en carrière longue le 01/04/2018 , pourrais-je toujours partir le 01/04 prévu par la Carsat ou dois je m’attendre à travailler plus longtemps ?

    1. Bonjour,
      À priori, la génération née en 1957 ne devrait pas être concernée par un recul de l’âge dans le cadre du dispositif pour carrière longue. Le traitement des dossiers demandant plusieurs mois, il ne semble en effet pas réaliste qu’une réforme puisse se mettre en place dans des délais aussi courts.

      1. J’ai appelé deux fois le QG de François Fillon deux fois ils m’ont répondu, que l’année 58 carrière longue pour un départ 2018 ne serait par concerné par le recul de l’âge de la retraite,
        Par contre ils m’ont dit que l’année 57 ou 58 carrière normal ( 62 ans) serait bien concerné d’un recul de l’âge pour un départ 2019 et 2020 comme il est indiqué sur la mise en page ci-dessus cordialement

  8. Etant née en 11/1957 60 ANS fin d’année et devant partir pour carrière longue le 01/10/2018, à cette date ayant mes 166 trimestres. Le projet de François Fillon modifiera t-il mon âge de départ à la retraite ?

  9. Bonjour je suis née le 2 novembre 1958 j aurais mes 167 trimestres au mois de juin 2017. J ai 5 trimestres cotisés valides avant mes 18 ans donc je suis très largement en carrière longue. Je suis censé partir fin novembre 2018.Je ferais déjà 6 trimestres de plus pour aller à 60 ans. Avec la loi fillon est ce que je partirais toujours en novembre 2018 pour 60 ans ou serai je obliger de continuer.??? Si oui combien de mois en plus??? Si vous avez la réponse merci d avance.

    1. Bonjour
      J’ai appelé le QG de François Fillon deux fois ils m’ont dit que l’année 58 carrière longue ne serait pas concerné , pour ma part je pense que s il devait y avoir un recul de l’âge de la retraite cela se ferait en juillet 2018 de 6 mois par an, j’espère pour vous que je me trompe je vous donne quand même le numéro de téléphone du QG de François Fillon si vous voulez les appeler pour voir si vous dise la même chose de ce qu’ils m’ont dit( année 58 ne serais pas concerné ) QG de François Fillon ouverture 11h Tel 01 58 36 23 64
      Bien cordialement

  10. Bonjour je suis né en octobre 1958 je devrais partir en novembre 2018 pour carrière longue j’aurai 168 trimestres, avec Fillon comme président ma date de départ serai t’elle prolongée?
    Cordialement

  11. je n’y comprends rien , vous ne parlez pas du nombre de trimestres ni de la pénibilité et pourquoi ne pas s’occuper du nombres d’heures travaillées en une carriérre ?

    1. Bonjour,
      Nous avons répondu à de nombreuses questions posées suite à la publication de cet article. Nous referons un article durant l’entre deux tours sur le programme de François Fillon s’il est présent au deuxième tour de l’élection présidentielle. Nous reviendrons alors sur les trimestres à valider.
      Bien cordialement,
      Arzela Lestarquit

    1. Bonjour,
      Né en 1956, l’âge légal de départ en retraite est de 62 ans. Vous devez avoir validé 166 trimestres pour partir au taux plein (50 % dans le régime de base). Si vous n’avez pas le nombre de trimestres requis, le taux plein vous sera accordé à 67 ans. Si François Fillon est élu, votre situation ne devrait pas changer.
      Bien cordialement,
      Arzela Lestarquit

  12. Bonjour
    Née en 11/1957, départ 60 ans longues carrières en 03/2018 avec 166 trimestres cotisés.
    Je quitte physiquement mon entreprise le 1/7/2017 grâce à jours CET – fin de carrière – congés, préavis…
    Je ne pourrai déposer officiellement mon dossier auprès de la CARSAT qu’en octobre 2017. Si M. Fillon est élu, quel est le risque car j’ai informé, en mars 2017, mon employeur et serai partie le 1er juillet.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement

    1. Bonjour Madame,
      Née en 1957, il n’y a pas de « risque » pour vous en cas de victoire de François Fillon d’après les informations obtenues.
      Bien cordialement,
      Arzela Lestarquit

  13. Née le 19 juin 1959 jai commencé à travailler en 1977
    Je peux donc entrer dans le dispositif des carrières longues : 5 trimestres avant 20 ans.
    Peux t on me confirmer que je pourrai partir en retraite en juin 2019 ? Si M.FILLON est élu ou dois je définitivement me faire une raison. J’ai toujours travaillé dans le privé. Merci de vos réponses.

    1. Bonjour Madame,
      Il est très vraisemblable que la génération née en 1959 subisse un recul de l’âge de départ en retraite en cas de victoire de François Fillon à l’élection présidentielle. Y compris dans le cadre du dispositif pour carrières longues. Cependant, attendons les résultats du premier tour. Nous ferons un article sur les deux candidats présents au second tour.
      Bien cordialement,
      Arzela Lestarquit

  14. Je suis née en octobre 1958 je peux partir en retraite au 1er novembre 2018 pour longue carrière . Si Mr Fillon est élu est ce que ce sera toujours le cas ?

    1. Bonjour Brigitte,
      Comme déjà mentionné dans de nombreux messages, le QG de François Fillon semble affirmer que la génération née en 1958 ne devrait pas subir le recul de l’âge de la retraite proposé par François Fillon s’il est élu. Nous mettrons notre article à jour si François Fillon passe le premier tour de l’élection présidentielle.
      Bien cordialement,
      Arzela Lestarquit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *