Rachat de trimestres de retraite : pourquoi il est urgent d’attendre

Par Nathalie Cheysson-Kaplan | Rachat de trimestres de retraite : pourquoi il est urgent d’attendre publié le 8 avril 2022 sur Capital.fr.

Capital rachat de trimestres

Lorsque vous avez commencé à travailler tard, pour partir plus tôt avec une retraite à taux plein, vous pouvez racheter des trimestres. Une opération qui peut cependant se révéler inutile en cas de relèvement de l’âge légal de départ à la retraite.

Si l’idée de racheter des trimestres s’est popularisée, notamment parmi ceux qui ont fait des études supérieures, l’intérêt de cette opération n’est pas toujours bien apprécié. Il est parfois même occulté par l’attrait de la carotte fiscale, les sommes versées pour racheter des trimestres étant entièrement déductibles des revenus imposables. Si vous êtes entré tardivement sur le marché du travail ou si vous avez des “trous” de carrière, il est peu probable que vous aurez, à 62 ans, la durée d’assurance requise pour bénéficier d’une retraite à taux plein et que vous devrez travailler jusqu’à 63, 64 ans…, voir au-delà, pour obtenir le taux plein.

L’intérêt d’un rachat de trimestres est de vous permettre d’augmenter artificiellement votre durée d’assurance et donc de partir plus tôt que prévu avec sensiblement la même pension que celle que vous auriez obtenue en travaillant jusqu’au bout. Mais quoi qu’il arrive vous ne pourrez jamais devancer l’appel : même en rachetant tous “vos” trimestres manquants, vous ne pourrez pas partir en retraite avant 62 ans, qui est aujourd’hui l’âge minimum de la retraite. “Or l’âge de la retraite est aujourd’hui au cœur des propositions des candidats à la présidentielle. Si l’âge de départ recule à 64 ou 65 ans, le besoin de rachat de trimestres pourrait diminuer”, explique Pascale Gauthier de chez Novelvy Retraite.

Retrouvez la totalité de l’article Rachat de trimestres de retraite : pourquoi il est urgent d’attendre sur capital.fr.

Vous pouvez également nous rejoindre sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Facebook. Vous y trouverez notamment les articles parus dans la presse. Alors partagez-les et « likez » notre page Facebook !

Bilan retraite

Liquidation retraite