Rachat de trimestres de retraite : pourquoi la réforme complique vos calculs

Par Adeline Lorence | Rachat de trimestres de retraite : pourquoi la réforme complique vos calculs, publié le 25 janv. 2023

minimum vieillesse

Si vous envisagez de racheter des trimestres ou si c’est déjà fait, la réforme des retraites va changer la donne. Voici pourquoi.

La réforme des retraites va-t-elle provoquer une ruée sur les rachats de trimestres ? En effet, lorsque vous avez commencé à travailler tard, pour partir à la retraite un peu plus tôt avec le taux plein, vous pouvez racheter des trimestres au titre de vos années d’études supérieures ou encore de vos années incomplètes de cotisation. Le coût du rachat dépend notamment de vos revenus et de votre âge. Par exemple, si vous avez 60 ans, que vos revenus ne dépassent pas 32.994 euros par an, et que vous voulez racheter un trimestre pour éviter la décote, il vous en coûtera 3.275 euros.

Il est généralement conseillé de racheter des trimestres lorsque vous vous approchez de votre départ à la retraite. Et avec la réforme, faut-il se hâter de le faire ? « Il n’y a pas d’urgence à vous précipiter », encourage Bruno Chrétien, président de l’Institut de la protection sociale. Avant de vous lancer, faites vos calculs. « Si vous n’êtes pas concerné par la réforme, vous savez où vous en êtes. Donc si vous avez besoin de racheter des trimestres, faites-le », conseille Pascale Gauthier, du cabinet spécialisé Novelvy Retraite. Pour les générations concernées par la réforme (nées à partir de septembre 1961), c’est à vous de faire vos calculs. Si vous aviez besoin de racheter des trimestres pour obtenir le taux plein, vous connaissez maintenant le nombre de trimestres exact à racheter en prenant en compte le relèvement progressif de l’âge légal ainsi que celui du nombre de trimestres pour obtenir le taux plein.

La lecture de l’article complet Rachat de trimestres de retraite : pourquoi la réforme complique vos calculs est réservée aux abonnés sur le site de Capital ou en kiosque.

Vous pouvez également nous rejoindre sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Facebook.

Vous y trouverez notamment les articles parus dans la presse. Alors partagez-les et « likez » notre page Facebook !

Bilan retraite

Liquidation retraite