Réforme des retraites : la bonne stratégie pour les générations 1960 à 1962

Par Roselyne Poznanski | Réforme des retraites : la bonne stratégie pour les générations 1960 à 1962 publié le 12 avril 2022 sur Les Echos.

réforme des retraites

Si vous approchez de l’âge – actuel – de la retraite, quelles stratégies pouvez-vous envisager pour amortir ou compenser les effets d’une future réforme prévoyant le passage de 62 à 65 ans ?

L’hypothèse d’un report de la retraite à l’âge de 65 ans est de plus en plus plausible. Si vous êtes actuellement proche de votre 62e anniversaire ou si vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire dans un dispositif de départ anticipé, quelle est votre marge de manœuvre ? Nos hypothèses, sous réserve que la première génération impactée par l’éventuelle hausse de l’âge légal de départ à 65 ans soit effectivement celle née en 1961.

Vous êtes né(e) en 1960 ou avant

Même si vous n’avez pas encore les 167 trimestres nécessaires pour le taux plein, vous pourrez partir en 2023 ou après, sans avoir à jouer les prolongations, puisque « les générations sont toujours utilisées comme des repères d’application », rappelle Frédéric Sève, en charge des retraites à la CDFT. Le cas échéant, sauf à reporter votre départ d’au moins un an après votre taux plein, vous n’échapperez pas au malus Agirc-Arrco. À contrario, s’il vous manque des trimestres, étudiez dès à présent la possibilité d’en racheter.

Retrouvez la totalité de l’article « Réforme des retraites : la bonne stratégie pour les générations 1960 à 1962 » sur Les Échos, Cet article est réservé aux abonnés.
Vous pouvez également nous rejoindre sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Facebook. Vous y trouverez notamment les articles parus dans la presse. Alors partagez-les et « likez » notre page Facebook !