Moi Perso. Quels aides pour les aidants ?

Par Pauline Janicot – illustration Loïc Froissart Moi Perso. Quels aides pour les aidants ? publié

Accompagner un proche malade ou dépendant peut être très pesant et éprouvant. Même si elles restent insuffisantes, des compensations financières existent. Ce qu’il faut savoir.

En France, entre 8 et 11 millions de personnes soutiennent un proche en perte d’autonomie pour des raisons liées à l’âge, à un handicap ou à une maladie. Il s’agit à 90 % d’un membre de la famille, et à 52 % de l’un des parents, selon une enquête réalisée en juin 2019 par la Fondation April et BVA. Depuis quelques années, ces personnes sont un peu mieux considérées. Un statut de « proche aidant » a été créé en 2016, comme un droit au « répit », qui permet de toucher un peu plus de 500 euros par an pour employer une personne à domicile ou financer l’accueil ponctuel du proche dépendant dans un lieu extérieur. De nouvelles mesures devraient être adoptées dans les mois à venir.

En attendant, voici les coups de pouce dont vous pouvez déjà bénéficier en tant qu’aidant.

Un congé bientôt indemnisé

Si vous travaillez, il est possible d’interrompre provisoirement votre activité professionnelle pour vous occuper d’un proche. Le congé de présence parentale permet, par exemple, d’accompagner son enfant malade ou handicapé, âgé de moins de 20 ans. Indemnisé 43,70 euros par jour (pour un couple) et 51,92 euros (pour une personne seule), il peut durer jusqu’à 310 jours. Le congé de proche aidant permet, quant à lui, de cesser son activité pendant trois mois. Il pourra bientôt être fractionné (par tranche d’un jour minimum) et sera indemnisé, dès octobre prochain, avec des montants équivalents à ceux du congé de présence parentale. « Même si les sommes allouées restent faibles, c’est une première reconnaissance du rôle pivot des aidants », estime Annie de Vivie, fondatrice d’Agevillage.com, site d’informations spécialisé, et autrice de J’aide mon parent à vieillir debout (Chronique sociale, 2017).

Des contreparties pour la retraite

Aider un proche au quotidien peut vous conduire à mettre votre carrière entre parenthèses. Plusieurs dispositifs visent aujourd’hui à compenser cette situation pour le calcul de votre future retraite. Si vous ne travaillez pas (ou à temps partiel) pour vous occuper d’un proche lourdement handicapé, vous êtes affilié gratuitement au régime général. Grâce à cela, vous continuerez à acquérir des droits pour votre retraite. « Si vous avez arrêté de travailler pour assister un proche, vous pouvez demander votre retraite à taux plein à 65 ans, contre 67 ans pour les autres assurés », précise Pascale Gauthier, de la société de conseil retraite Novelvy Retraite.

De plus, si vous vivez sous le même toit que la personne que vous aidez, « vous pouvez prétendre à une majoration de votre durée d’assurance d’un trimestre pour trente mois consécutifs de prise en charge, dans la limite de huit trimestres », ajoute Pascale Gauthier. Enfin, ceux qui posent un congé de proche aidant pourront continuer à acquérir des droits pour leur retraite durant cette période, comme s’ils avaient travaillé.

Retrouvez l’article complet « Quels aides pour les aidants ? » en kiosque.

Vous pouvez également nous rejoindre sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Facebook. Vous y trouverez notamment les articles parus dans les presse. Partagez-les et « likez » notre page Facebook !

Bilan retraite

Liquidation retraite

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Webinaire Retraite pour les Français au Luxembourg

Nouveau webinaire retraite pour les Français expatriés au Luxembourg. Le lundi 11 décembre. S’intéresser à ses retraites dès maintenant permet de vous y préparer et d’optimiser vos droits. De plus, la …

Communiqué de presse du 22 septembre 2015 suite

Expatriés et professions libérales : de nouvelles donnes Expatriés qui sillonnent la planète :  – Bonne nouvelle ! : assouplissement de la règle de non cumul de convention – Attention aux pays choisis et aux conventions avec la France : 40 …

Décryptage de l’accord Agirc‑Arrco‑Agff

Négociations Agirc‑Arrco : décryptage Gérés et pilotés de manière paritaire par les partenaires sociaux, l’Agirc et l’Arrco concernent 18 millions de salariés et 12 millions de retraités. Si d’importantes mesures de redressement n’étaient …

Retraites françaises des expatriés

Par Pascale Gauthier | Publié le 24 mars 2016 dans La Newsletter de l’UFE Carrières internationales : la retraite des expatriés français Vous avez travaillé et cotisé en France. Aujourd’hui en contrat …

À quel âge peut-on bénéficier d’une retraite au taux plein ?

Beaucoup d’assurés s’interrogent sur le fameux « taux plein ». Pour en bénéficier et avoir une retraite de base calculée au taux maximum de 50 %, il faut avoir le nombre de trimestres requis …

Rachat de trimestres, une option rentable pour les chefs d’entreprise ?

Le rachat de trimestre est une solution théoriquement intéressante pour les dirigeants d’entreprise qui souhaitent partir en retraite le plus tôt possible et qui leur permet d’améliorer le niveau de …

Que faire si les relevés des caisses sont incomplets  ?

Les Relevés Individuels de Situation (RIS) permettent de connaître les droits acquis. Il est conseillé de vérifier attentivement ces relevés et d’identifier d’éventuelles anomalies. Elles pourront être corrigées en apportant …

Les répercussions d’un changement de régime pour le chef d’entreprise

Les chefs d’entreprise craignent qu’un changement de régime leur fasse perdre les droits acquis antérieurement. Il n’en est rien, les cotisations futures n’auront pas d’effet sur les cotisations passées dans …

Rachats de trimestre : un avantage fiscal pour le chef d’entreprise

Avant de se lancer dans un rachat de trimestres, il est important d’en évaluer la rentabilité. La déductibilité fiscale est un élément à prendre en compte. En effet, les sommes …

Chef d’entreprise, quelles options pour poursuivre son activité  ?

Travailler au-delà de l’âge légal et bénéficier d’une surcote ? Cumuler revenus d’activité et pensions de retraite ? Changement de statut ? Beaucoup de dirigeants d’entreprise cherchent à déterminer l’âge optimum de liquidation …