Travailler à la retraite : trois dispositifs à connaître

Racheter des trimestres

Près de 500.000 retraités cumulent une pension versée par les régimes obligatoires et un emploi, salarié ou non. Rien de tel pour arrondir ses fins de mois. Reste à faire les bons choix pour optimiser vos gains.

La retraite, c’est enfin vivre sans travailler… Une image d’Épinal de plus en plus écornée. Selon la Dress, le service statistique du ministère de la Santé et de la Solidarité, on compte près de 500.000 retraités cumulant pension de vieillesse et emploi, salarié ou non.

Depuis une dizaine d’années, grâce à des conditions de cumul emploi-retraite largement assouplies et à la possibilité de s’installer plus facilement à son compte, le nombre de ces retraités «cumulant» n’a cessé de grimper.

Les raisons sont très différentes : certains y voient la possibilité de partir en douceur tout en arrondissant leurs fins de mois (la pension moyenne en France est de 1.393 euros). Pour d’autres, c’est l’occasion de transmettre leur expertise acquise tout au long de leur carrière, à un rythme différent. Les professionnels libéraux ou chefs d’entreprise poursuivent parfois leur activité, même après avoir liquidé leurs droits à la retraite.

…/…

La retraite progressive

La retraite progressive autorise les salariés ou indépendants âgés d’au moins 60 ans de lever le pied progressivement en encaissant une fraction de leur pension de retraite tout en exerçant une activité à temps partiel.

…/…

Si à l’approche de vos 60 ans, vous êtes déjà à temps partiel et que vous avez engrangé les 150 trimestres requis, penchez-vous sérieusement sur la question. « Autant en profiter » s’exclame Pascale Gauthier de Novelvy Retraite.

Retrouvez la suite de l’article  sur le site Le Revenu. Lecture complète de l’article réservée aux abonnés.

Vous pouvez également nous rejoindre sur les réseaux sociaux LinkedIn, Twitter et Facebook. Vous y trouverez notamment les articles parus dans les presse. Alors partagez-les et « likez » notre page Facebook !