Impact retraite de la carrière étrangère

Si vous avez cotisé à un système de retraite français dans le cadre de votre activité professionnelle, Français ou étranger, vous avez droit à une retraite française. Comment les trimestres travaillés à l’étranger sont-ils pris en compte dans les régimes de retraite français ?

carriere-etrangere

Vous avez cotisé auprès des régimes de retraite obligatoires français

Vous étiez salarié détaché. Les régimes de base tout comme les régimes complémentaires traiteront les périodes de détachement exactement de la même façon que des périodes de salariat en France.

Vous avez cotisé de façon volontaire auprès des régimes de retraite français. Ces cotisations depuis l’étranger seront prises en compte sur vos relevés de carrière et de points selon le régime de cotisation choisi.

Les salariés expatriés en contrat local peuvent en effet choisir de ne cotiser à la CFE que dans le régime de base. Mais ils peuvent également cotiser dans les régimes complémentaires, CRE pour l’Arrco et Ircafex pour l’Agirc.

Les artisans, commerçants, industriels ayant une carrière étrangère peuvent cotiser de façon volontaire au RSI et les consultants à la Cipav.

Vous avez cotisé auprès d’un régime de sécurité sociale étranger

Le moment venu, vous devrez faire valoir vos droits acquis auprès du régime étranger. L’impact retraite de votre carrière à l’étranger dépendra du pays dans lequel vous avez cotisé. Et notamment de l’existence d’une convention de sécurité sociale entre ce pays et la France.

En effet, le calcul de la durée de carrière varie en fonction des pays d’expatriation. Les pays de l’Union Européenne et certains autres pays européens ont part aux accords communautaires. Quarante pays ont signé une convention de sécurité sociale avec la France. Mais attention à l’application de la règle de non-cumul des conventions ! D’autres pays n’ont aucun accord avec la France pour la prise en compte des années travaillées à l’étranger dans le calcul de la durée de carrière.

Quels que soient votre situation et votre âge, demandez conseil à nos spécialistes retraite. Visitez notre page consultations et lisez nos études de cas.

2 commentaires
  1. Je suis un ex-cadre expatrié maintenant en retraite française depuis 2016 vivant en Allemagne et j ai du renoncer à ma petite retraite Allemande car j aurai l obligation d être assuré en Allemagne AOK et de facto de perdre ma couverture sociale en France!

    1. Monsieur,

      Merci pour votre message sur notre site. Voici les règles qui s’appliquent :

      – si vous vivez en Europe dans un pays dont vous percevez une retraite, c’est alors la sécurité sociale de ce pays qui vous couvre (vous ne payez alors aucune cotisation en France sur vos retraites). Si vous souhaitez vous faire soigner en France, cela nécessite alors l’accord du pays d’accueil, en l’occurrence, ici, l’Allemagne, qui va donc payer et ce n’est pas garanti.

      – si vous vivez en Europe, dans un pays qui ne vous verse pas de retraites, vous dépendez alors de la sécurité sociale française. Vous pourrez alors vous faire soigner par le pays d’accueil et c’est la sécurité sociale française qui prendra en charge les frais ou vous pouvez vous faire soigner en France si c’est votre choix.

      Dans le premier cas, il y a toutefois une solution, c’est de s’affilier à la CFE des expatriés régime maladie. C’est le prix à payer pour avoir la garantie de pouvoir choisir la France en cas d’intervention ou de traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *